Faylal Bio
Centre de Coopération Agricole

Figue de barbarie

Le Figuier de Barbarie (Opuntia ficus-indica) est une espèce de plante de la famille des Cactaceae, originaire du Mexique, qui s’est naturalisée dans d’autres continents, notamment le pourtour méditerranéen et en Afrique du Sud. Il produit un fruit comestible appelé figue de Barbarie.

figue-barbarie

Le fruit, ou figue de Barbarie, est une baie charnue, uniloculaire, à nombreuses graines (polyspermique) dont le poids peut varier de 150 à 400 g. Il dérive de l’ovaire infère adhérent au réceptacle floral. Certains auteurs le considèrent comme une fausse arille. Sa couleur est variable selon les variétés : jaune, rouge, blanc… La forme est également très variable, non seulement selon les variétés mais aussi selon l’époque de formation : les premiers sont arrondis, les plus tardifs ont davantage une forme allongée de pédoncule. Le nombre de graines est très élevé ; de l’ordre de 300 pour un fruit de 160g.

Culture

Le figuier de Barbarie est cultivé principalement pour la production de fruits. On le cultive aussi pour la productions de nopalitos (jeunes cladodes consommés comme légumes au Mexique) ou marginalement pour l’élevage de la cochenille Dactylopius coccus, pour la production d’un colorant rouge, aux îles Canaries.

Il est aussi cultivé en Tunisie, essentiellement dans la région de Kasserine, en particulier à Thala, et très consommé pendant l’été. Il est connu pour son effet « bloquant » sur la digestion.

Il nécessite un climat chaud et une exposition bien ensoleillée. Il préfère un sol filtrant et bien drainé, de pH neutre

La multiplication peut se faire soit par semis, soit par bouture, en partant de cladode âgé de un à deux ans.

La taille, à exécuter au printemps ou en fin d’été, sert à empêcher le contact entre les cladodes, ainsi qu’à éliminer ceux qui sont malformés ou endommagés.

Pour améliorer le rendement, il est opportun d’apporter une fertilisation phospho-potassique, de préférence organique.En culture irriguée, on peut obtenir un rendement de 250 à 300 quintaux de fruits à l’hectare.

La gamme des variétés en culture se limite en substance à trois cultivars qui diffèrent par la coloration du fruit : jaune (Sulfarina), blanche (Muscaredda) et rouge (Sanguigna). Le cultivar Sulfarina est le plus répandu en Italie pour sa plus grande capacité productive aux méthodes de culture intensive. La tendance en général est d’intégrer la culture des trois cultivars, de manière à fournir au marché un produit caractérisé par sa diversité chromatique.

Utilisation

Le figuier de Barbarie est une plante très utile pour les régions arides. Ses utilisations sont multiples :

Alimentation humaine

Production de fruits (figues de Barbarie). Il existe plusieurs méthodes pour débarrasser le fruit des glochides en les frottant avec un balai, ou une brosse, à sec ou dans l’eau. Le fruit peut être pelé sans contact avec les doigts.

Produits dérivés : des huiles ou macérats très nourrissants à base de fleurs ou de fruits pour la peau, en Sicile on en fait une liqueur, le Ficodi.

Les fruits sont gorgés de vitamine C (0,04 % du jus[2]). Les fleurs aussi en contiennent une grande quantité.

Production de légumes (consommation des jeunes raquettes, les nopalitos, au Mexique) : plein de bonnes choses, comme la vitamine C, le cuivre, le magnésium, le fer.

Effet notoire de réduction des taux de glucose sanguin, de cholestérol et de triglycérides sanguins[3].

Colorants alimentaires naturels : en effet 2 pigments ont été identifiés dans le figuier de Barbarie : un pigment jaune l’indicaxanthine[4],[5] et un autre rouge-violet la bétanine (5-O-glucose bétanidine)[6],[7]. Le jus obtenu à partir du fruit contient de 0,22 à 0,25 % d’indicaxanthine et de bétanine 0,027 % (fruit jaune orangé) à 0,3 % (fruit violacé)[2].

Alimentation animale

Fruits

Raquettes (à usage de fourrage)

Utilisation agricole

Formation de haies défensives.

Sert de barrière coupe feux.

Biocarburant

Bioéthanol, biogaz

Environnement

Lutte contre l’érosion

Conquête des sols

Usage thérapeutique et cosmétique

La figue de Barbarie est un puissant antidiarrhéique, et un constipant.

Médecine populaire du Mexique

La plante aurait de nombreuses propriétés cicatrisantes et anti-âge. Elle est utilisée en crème de jour, après-soleil, anti-rides, anti-vergetures. En effet, l’huile de figue de Barbarie est riche en vitamines et minéraux, ainsi qu’en actifs réputés pour leurs propriétés anti-oxydantes, agissant ainsi contre le vieillissement cutané. Les pouvoirs de cette huile dépasseraient ceux de l’huile d’argan. Hydratante, nourrissante et adoucissante, l’huile de figues de Barbarie possède, entre autres, 65 % d’acides gras poly-insaturés (nourrissants) – contre 33 % pour l’argan, ainsi qu’un taux de vitamine E (anti-oxydante) supérieur à 100 mg / 100 g – contre 65mg pour l’argan[8].

La poudre de la raquette du figuier de barbarie permettrait, en entrant en contact avec les lipides contenus dans l’estomac, de ralentir l’absorption de ces derniers par l’organisme[9].

Usage ornemental

Plante de jardins d’ornement

Usage industriel

Colorants naturels extraits des fruits

Production d’un colorant rouge par l’élevage d’une cochenille

Production de mucilages (notamment pour les adhésifs)