Faylal Bio
Centre de Coopération Agricole

L’arganier

arganier

Cet arbre épineux, toujours vert, est parfaitement adapté à l’aridité. Grâce à son puissant système de racines, il maintient les sols en entretenant leur fertilité, en les protégeant des érosions hydrique et éolienne qui menacent de désertification une bonne partie du Maroc.
Malheureusement, l’arganier est une espèce menacée : on défriche pour l’agriculture intensive et la récupération du bois de chauffage. En 1999, l’UNESCO a reconnu et classé l’arganier comme patrimoine mondial.

L’Arganier : Une essence menacée

Malgré les différents rôles de l’arganier on assiste à une régression alarmante des arganeraies aussi bien en surface qu’en densité. Près de la moitié de la superficie de la forêt a disparu et on compte six cent hectares de perdus chaque année.

chevre

Cette régression est essentiellement due à un déséquilibre écologique d’origine anthropique (humaine).
En montagne, on assiste à un surpâturage et une surexploitation du bois, en plaine, l’arganier est défriché car il gêne l’intensification de l’agriculture.

Conséquences :
Érosion du sol.
Désertification.
Baisse de la nappe phréatique